Julian Urban 原撰 / John Chihjen 譯

法國目前為止已經有25233位確診罹患新冠肺炎的患者,至今有1331人去世,其中有五位醫生死於對抗疫情的前線。另外,全歐洲確診人數上升至250000人,登錄死亡人數是13581人。其中意大利最為嚴重,有7503人離世,其中有69位神父。身為牧者的我無法了解他們如何面對這場無聲而殘酷的戰役,但我看到一篇關於一位醫生與牧者的文章頗受感動,時間有限,倉促翻譯如下,主要的動機是希望台灣的教會能夠為歐洲疫情期間,特別是基督徒的見證及受苦中的人代禱:

**以下摘錄自於Lombardie一家醫院工作的三十八歲意大利醫生Julian Urban的信。它是由一位意大利同事今天早晨傳給我們的女兒的。Julian Urban是一名專門研究傳染病的醫生,身處於一家大型醫院因應新冠病毒流行之戰役的前線。**

《 即使在我最瘋狂的惡夢中,我都從來沒想像到會看見這三週以來在我們醫院中所經歷的事…….

首先是幾個病患,之後是幾十個,然後是數百個,所有感染者的情況都越來越嚴重。現在,我們已經不再是醫生,而是派送一些病患前往重症監護室、另一些病患回他們的家去等死的「調度員」,即便這所有患者們的一生都在我們國家中繳納了相仿的稅款。

直到兩周前,我的同事們與我自己都還是堅定的無神論者。這是正常的事,因為我們是醫生,而我們被教導拒絕考慮神臨在的科學。我已經習慣了禮貌地嘲笑我的父母,當他們去教堂的時候。九天前,一位七十五歲的牧師被收進我們醫院。他是一個善良與和藹可親的人,因嚴重的呼吸困難而受苦著。他隨身帶著一本聖經,以他的態度給我們留下了深刻的印象:他沒有躊躇地給其他的病患唸書中的經文,而且握住那些即將死去的人的手。我們這些醫生精疲力盡,身心交瘁,但是當我們有一分鐘的時間,我們就聽他念聖經並祈禱。

我們已經被碾壓到了盡頭,無法做更多的事情。人們每天都死在我們周圍。我們的兩個同事也剛剛去世,也有其他醫護人員感染了該病毒。我們終於明白,我們必須尋求上帝,求祂幫助我們。我們當中的一些人已經開始只要有幾分鐘的喘息時間就這樣作。我們今天仍然為一同尋求耶穌的平安而感到難以置信,畢竟不久前我們還是剛硬的無神論者,我們向祂祈求恩典,使我們能繼續幫助所有圍繞在我們四周受苦的人。

這位75歲的牧師昨天去世了。僅不到三周的時間中,在我們服務部門就登錄了一百二十人的死亡,但他的死翻轉了我們。儘管他自己的病情以及我們艱難的工作情況,但他還是成功地給我們注入了我們別處所無法找到的‟平安”。這位牧師去與他的恩主同在了,而如果情況沒有改善,我們很快也會與他相聚。

我已經六天沒有回家了。我不記得我上一餐是什麼時候。我現在知道我在這個地上有多麼渺小。但是我想盡我所有的力量,直到我最後一口氣,來幫助別人。感謝這位牧師,我是如此地幸福能走上通往上帝的道路,因為我走在圍繞我的人類兄弟們的如此多的痛苦之中,以至於我經常與死亡正面迎擊。 》

**請您為這位多虧了患病牧者而在基督裡面找到平安的醫生,以及為了他獻身於每一日的爭戰中的同事們而代禱。祈求他的信心更加穩固,給予他勇氣而滿懷盼望地將眼目定睛在耶穌身上。**

原文:

Ci-après un extrait d’une lettre écrite par un médecin italien âgé de 38 ans, Dr Julian Urban travaillant dans un hôpital en Lombardie. Elle a été transmise par un confrère italien, ce matin, à notre fille, médecin spécialiste en maladies infectieuses et elle aussi en première ligne d’attaque contre l’épidémie de coronavirus dans un grand hôpital.

《 Jamais dans mes cauchemars les plus fous n’aurais-je imaginé voir ce qui se passe dans notre hôpital depuis trois semaines…

D’abord quelques malades sont arrivés, puis des dizaines, puis des centaines, tous atteints de manière de plus en plus grave. Maintenant nous ne sommes plus des médecins, mais des “aiguilleurs” qui envoient telle personne vers un lit de réanimation, telle autre chez elle pour mourir, alors même que tous ces patients ont payé les mêmes impôts dans notre pays, toute leur vie.

Jusqu’à il y a deux semaines mes collègues et moi-même étions des athéistes convaincus. Ce qui est normal puisque nous sommes médecins et que l’on nous a appris que la science excluait la présence de Dieu. J’avais l’habitude de me moquer gentiment de mes parents quand ils allaient à l’église. Il y a neuf jours un pasteur âgé de 75 ans a été admis dans notre hôpital. C’était un homme bon et affable, souffrant de difficultés respiratoires graves. Il avait une Bible avec lui et nous a impressionnés par son attitude : il n’hésitait pas à en lire des passages aux autres malades et à tenir la main de ceux qui mouraient. Nous autres médecins étions exténués, à bout physiquement et psychologiquement, mais quand nous avions une minute nous l’écoutions lire et prier.

Nous sommes au bout du rouleau, incapables de faire davantage. Les gens meurent autour de nous chaque jour. Deux de nos collègues viennent de mourir à leur tour et d’autres membres du personnel soignant ont contracté le virus. Nous avons compris enfin que nous devions nous adresser à Dieu pour Lui demander de nous venir à l’aide. C’est ce que nous avons commencé à faire, quelques uns d’entre nous, dès que nous avions quelques minutes de répit. Nous trouvons encore incroyable de rechercher ensemble aujourd’hui la paix de Jésus, alors que naguère nous étions des athéistes endurcis, et de Lui demander la grâce de nous permettre de continuer à aider tous ceux que souffrent autour de nous.

Hier ce pasteur de 75 ans est mort. Alors que nous avons enregistré 120 décès en moins de trois semaines dans notre seul service, la sienne nous a bouleversés. Malgré sa propre condition et nos dures conditions de travail, il avait réussi à nous insuffler une PAIX que nous recherchions ailleurs sans pouvoir la trouver. Ce pasteur est allé rejoindre son Seigneur et Maître et bientôt nous irons le rejoindre nous aussi si les conditions ne s’améliorent pas.

Cela fait 6 jours que je ne suis pas rentré chez moi. Je ne me souviens plus de mon dernier repas. Je comprends à présent combien petit je suis sur cette terre. Mais je tiens à utiliser toute mon énergie, jusqu’à mon dernier souffle pour aider les autres. Je suis tellement heureux, grâce à ce pasteur, d’avoir fait le chemin vers Dieu, alors que je marche entouré de tant de souffrances de mes frères humains et que je fais face à la mort si souvent. 》

Priez pour ce médecin qui a trouvé la paix en Jésus grâce à l’intervention de ce pasteur malade, et pour tous ses confrères engagés dans la même lutte de tous les jours. Priez pour que sa foi et lui donne le courage de continuer avec espoir, les yeux fixés sur Jésus.